Le futur plutôt que le passé

Pour la société de communication Vous, les commentaires sur les réseaux sociaux «se bloquent» sur le logo. Pour Christophe Salden et André Hesse, c’est bien plus: «On essaie de mettre en place une identité du futur».

J.G.

Les concepteurs, déçus de la réaction des gens? «On n’est pas très surpris, les gens ont réagi sur le côté joli ou pas. Ce que les gens n’ont pas compris, on ne parle pas de choisir un logo, mais sur ‘‘Que veut-on pour la ville pour le futur?’’. Les gens ont essayé de trouver le passé, alors que nous, c’est plus le futur, le ‘‘Qu’est-ce que la Ville va devenir?’’ Des gens voudraient le cerf, mais il a été très peu cité dans l’enquête.» Quant à l’usage de l’anglais: «C’était aussi tester les réactions, voir si les gens sont sensibles à cela. On a aussi beaucoup d’expatriés dans la région, l’anglais, c’est aussi une autre façon de rayonner. On veut créer une nouvelle personnalité à la ville.»