Un choix difficile!

«À l’ULB, j’ai travaillé sous la direction de Jean Stengers, le grand spécialiste du Congo. Un professeur extrêmement rigoureux qui n’avait pas peur de bousculer la famille royale.

J.G.

Dans ses travaux, Stengers étudie la réalité incontestable des crimes commis au Congo mais aussi les entreprises de déstabilisation venues de Grande-Bretagne pour contrer la présence des Belges en Afrique centrale, les mythes comme celui des mains coupées. Il s’insurge contre les inexactitudes, les erreurs démographiques, le galvaudage des mots ‘‘holocauste’’ ou ‘‘génocide’’. À ce jour, personne n’a démontré le contraire», poursuit Jean-Marie Triffaux. L’enseignant arlonais prône de remettre en contexte, d’étudier, d’enseigner de la manière la plus objective possible. Œuvrer à charge et à décharge de cet élément fondamental de la construction de notre société.