Alors quoi, Jeannot, toi aussi tu décroches?

En réécoutant puis en relisant, pour la chronique de la semaine dernière, les sketchs que Jean-Loup Dabadie écrivit pour Guy Bedos (ou ceux qu’ils écrivirent ensemble), je me suis pensé qu’il était fort discret, ces derniers temps, le Guy.

Zapf DINGBATS
Alors quoi, Jeannot, toi aussi tu décroches?

Et qu’il devait être bien triste de la mort de son ami.