Sous bracelet électronique, il met le souk au tribunal d'Arlon

Bad boy au cœur tendre, le prévenu n’accepte pas que le tribunal de la famille ne lui rende pas ses enfants. Il a fallu le ramener en prison.

Christian VAN HERCK
Sous bracelet électronique, il met le souk au tribunal d'Arlon
Mohamed était sous bracelet électronique lors d’une des deux agressions, la plus grave. ©Reporters

Le 12 avril 2019, le tribunal de la famille d’Arlon traite l’affaire de deux enfants d’un couple dont le papa traîne un casier judiciaire. Les enfants ont été soustraits à l’autorité parentale du couple et placés en institution. Le papa condamné à de multiples reprises pour des faits de trafic de stupéfiants, de coups et blessures, de vol, d’usurpation d’identité… purge une peine de trois ans de prison, mais bénéficie d’un régime de congé pénitentiaire sous bracelet électronique.