Il y a 30 ans, l’E411 était achevée mais l’A28 reste le chaînon de plus en plus manquant

Le pont inachevé sur l’E411 à hauteur d’Hondelange est le témoin du chaînon manquant vers la France.

L.B.
Il y a 30 ans, l’E411 était achevée mais l’A28 reste le chaînon de plus en plus manquant
Le pont inachevé d’Hondelange fait jusqu’ici partie des travaux inutiles. Pour longtemps encore? ©ÉdA – 301246213174

À hauteur d'Hondelange, depuis plus de 40 ans, deux pilastres situés au bord de l'E411 attendent le tablier d'un hypothétique pont. Ils rappellent qu'un échangeur doit être aménagé pour relier la jonction autoroutière A28 pour relier l'E411 au contournement de Longwy et à l'A30 en France, en traversant une partie du territoire de Messancy. Il permettrait de soulager la N81 allant vers les Trois Frontières. Un projet de 8 km qui n'a jamais vu le jour et qui n'est toujours pas une priorité. Pourtant, à cet endroit précis, la berme centrale est plus large pour permettre, le jour où cette jonction serait construite, d'élargir l'autoroute à trois bandes. «Cette liaison est toujours dans les cartons de la Sofico. Il fait partie d'un chaînon manquant européen. Il y a 30 ans, on était persuadé de la construction de l'A28 dans la foulée de l'E411», rappelle Pierre-Yves Trillet, directeur de la direction des routes du Luxembourg. Ce projet a du sens pour fluidifier le trafic.»