Sangliers : trop ou trop peu ?

Les chasseurs, en Luxembourg, n’ont pas constaté une augmentation des sangliers ces dernières années.

Bertrand NICOLAS
Sangliers : trop ou trop peu ?
Sanglier - nourrissage - gibier ©EdA - 201560275471

De l'avis de tous les chasseurs et responsables de chasse que nous avons contactés, la surpopulation des sangliers annoncée par la Région wallonne ne semble pas se vérifier en province de Luxembourg. «À partir du moment où le comptage s'effectue sur les endroits de nourrissage, cela fausse la donne, nous a ainsi notamment confié un chasseur actif depuis plus de 30 ans en province de Luxembourg. Dans les régions d'Étalle ou de Fauvillers, cela fait dix ans qu'on ne chasse pas plus d'un sanglier par journée de chasse. Les sangliers ne sont pas nourris à ces endroits et il n'y a pas de clôture. La nouvelle réglementation qui entre en vigueur interdit d'ailleurs les clôtures et le nourrissage à base de maïs. Les sangliers vont donc se répartir et il y aura certainement une réduction naturelle. Mais, depuis certainement cinq voire dix ans, on ne constate, entre chasseurs, aucune augmentation des sangliers. La population de gibiers reste stable. S'il y a une surpopulation, elle est dans les parcs, dans les endroits qui ont été clôturés, pour avoir un cheptel de sangliers et de cervidés excessifs, dans le but de satisfaire les actionnaires qui veulent voir et tuer du gibier.»