Le tuner des Trois Frontières

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le tuner des Trois Frontières
artcile 2 tuning ©ÉdA
Jean-jacques Guiot

«C'est un truc à ne pas manquer, une formidable carte de visite pour notre société, même si le week-end nous coûte entre 8 et 10 000 euros», explique Petro Pinto, d'Athus, qui est là pour la douzième fois. Malgré la crise, le garagiste-carrossier voit débarquer les amateurs de France, Grand-Duché, dans son atelier du Sud de la province. Connu pour avoir fait le buzz avec une fausse voiture de police luxembourgeoise, il est au centre du hall.