Il frappe sa compagne dans le train à Florenville

Dans le train entre Libramont et Virton, un homme déjà connu de la justice tabasse sa copine et menace les témoins.

Christian VAN HERCK
 L’homme est déjà connu de la justice pour des faits identiques.
L’homme est déjà connu de la justice pour des faits identiques. ©BRUNO FAHY

Affalé sur le banc des accusés, barbe hirsute, cheveux en bataille, tête basse et regard fuyant, un prévenu de 22 ans a donné une image pitoyable au tribunal. D’une élocution difficile, il a eu les pires difficultés à répondre aux questions du président André Jordant, se lançant dans des discours n’ayant aucun rapport avec les questions posées. Énervé, le juge a fini par se fâcher: "Vous dites qu’il n’y a pas de problème, mais il y en a beaucoup. On essaye de vous aider, mais vous vous en foutez."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...