Un Bastognard, accusé d’avoir harcelé et frappé son ex, menace de « couper des têtes »

Le prévenu qui nie totalement les faits a déjà été condamné pour avoir menacé et harcelé une précédente compagne, mais aussi frappé.

Sarah Rasujew
 Avocat illustration.
Avocat illustration. ©BELGA

Un Bastognard encourt une peine d’un an de prison devant la cour d’appel de Liège pour avoir harcelé, menacé et frappé son ancienne compagne.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...