Intensifier la chasse aux incivilités de Bouillon à Saint-Hubert

La zone de police Semois et Lesse souhaite réduire la criminalité sur son territoire en 2023, mais aussi traquer les incivilités qui portent atteinte à la tranquillité des gens.

Ph.C.
 Le commissaire Vincent Léonard, boss de la zone de police Semois et Lesse  va aussi mettre le focus sur la délinquance environnementale.
Le commissaire Vincent Léonard, boss de la zone de police Semois et Lesse va aussi mettre le focus sur la délinquance environnementale. ©EdA - 40550782071

Le commissaire Vincent Léonard, s’il a la chance de ne pas avoir de zone accidentogène sur son territoire, tente de sécuriser davantage la sécurité routière dans la traversée de ses agglomérations: "On analyse le trafic et quand 85% des véhicules roulent à telle vitesse on fait les réglages ; on déplace aussi des passages pour piétons s’ils sont mal mis, on installe des ralentisseurs, etc. On a déjà fait énormément depuis 3 ans. Il ne reste plus grand-chose à réaliser en fait. Pour 2023, on va mettre l’accent sur les vols dans les habitations dont le nombre fluctue en fonction des bandes qui passent dans nos régions. On va également se focaliser sur les stups qui deviennent un véritable problème, qu’il s’agisse de la consommation de drogues dures ou douces." Et ce n’est pas tout, le commissaire veut traquer toutes les incivilités qui agacent tout le monde et ainsi faire respecter les règlements de police: "Que ce soient des déchets sauvages, des plastiques qu’on brûle, des engins bruyants utilisés le dimanche, etc. Bref tout ce qui altère le bien-être de la population", conclut M. Léonard.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...