Bientôt 2 nouveaux radars tronçons à Beausaint et à Gouvy

Le commissaire divisionnaire Daniel Sommellette est à la tête de la plus grande zone de police de Belgique : 12 communes, 1425 km² et 220 membres du personnel. En 2023, tolérance 0 pour la violence

Ph.C.
 Le commissaire Daniel Sommellette est à la tête de la plus grande zone de Belgique.
Le commissaire Daniel Sommellette est à la tête de la plus grande zone de Belgique. ©EdA - 501099286757 

Le commissaire Daniel Sommellette depuis le siège de sa zone à Marche, relate ce qui pour lui va marquer l’année 2023 sur tout son territoire: "On va continuer à lutter contre les excès de vitesse en ajoutant deux radars-tronçons à ceux de la traversée de Rendeux et entre Hotton et Bourdon. Les nouveaux seront placés à Beausaint et à Gouvy. Notre radar mobile sortira aussi quasi tous les jours", précise le commissaire. La conduite sous influence (alcool et drogues) sera un autre axe important du travail des policiers de la zone Famenne-Ardenne: "On poursuit le plan d’action visant à augmenter la présence policière, particulièrement via les contrôles routiers, y compris les week-ends lors d’événements festifs comme les kermesses, etc.". On continuera à faire la chasse aux incivilités et aux nuisances. On vise ici notamment le tapage causé par les hébergements touristiques: un règlement de police particulier est en cours d’élaboration et des actions policières seront menées de mai à la fin des vacances d’été. "On va aussi renforcer nos interactions avec les écoles secondaires pour détecter plus rapidement les problèmes (consommation et vente de stupéfiants, rassemblements en rue, …). Des actions ont déjà été menéesfin 2022 et début 2023 en collaboration avec les écoles marchoises. On va l’étendre aux autres établissements de la zone (Barvaux, Vielsalm, La Roche, etc.) Nous allons aussi redynamiser notre plan d’action contre les vols dans les habitations (revisites, police veille, technoprévention, …)." Le commissaire évoque aussi la violence grandissante à l’encontre de ses policiers sur le terrain. Des faits systématiquement poursuivis par le parquet. Zéro tolérance. Qu’on le sache.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...