Un motard français tué à Athus : l’automobiliste prend trois mois en appel

Le tribunal condamne en appel l’automobiliste pour défaut de priorité. Trois mois de prison pour un homicide involontaire sur un motard.

Christian VAN HERCK
 Le palais de justice d'Arlon
Le palais de justice d'Arlon ©EDA Claudy Petit

Le tribunal correctionnel d’Arlon, siégeant en appel du tribunal de police, n’a changé la décision initiale qu’à la marge dans l’affaire de l’accident du 21 août 2020 à Athus. Un motard français de 52 ans, Jean-Paul De Araujo, de Rehon (Longwy), y avait laissé la vie.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...