A 90 ans, l'Habaysien Yvon Sondag reste un activiste très actif

À 89 ans, Yvon Sondag est retourné en Argentine parmi sa tribu. L’Habaysien publie un essai « come-back », une ode à la forêt de là-bas ou d’ici.

Jean-Jacques GUIOT
 « Quand le dernier arbre aura été abattu, le dernier poisson pêché, vous saurez que l’argent ne se mange pas. »
« Quand le dernier arbre aura été abattu, le dernier poisson pêché, vous saurez que l’argent ne se mange pas. »

"Q uand le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière empoignée, le dernier poisson pêché, alors vous saurez que l’argent ne se mange pas", c’est par les Indiens Cherokees qu’Yvon Sondag commence son "récital". Lui, le musicien de 89 ans est retourné sur le sol de sa Terre-Mère, en Argentine, après 16 ans en lisière de forêt d’Anlier.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...