Qui veut investir au palais abbatial de Saint-Hubert?

Le Fédéral lance un appel à projets pour trouver une affectation au site du palais abbatial et à l’ancienne gendarmerie de Saint-Hubert via un bail emphytéotique de 30 ans.

Philippe Carrozza
 Le site du palais abbatial ne sera pas vendu, mais sera cédé par l’État fédéral via un bail emphytéotique de 30 ans.
Le site du palais abbatial ne sera pas vendu, mais sera cédé par l’État fédéral via un bail emphytéotique de 30 ans. ©EDA Claudy Petit

En mai dernier, Mathieu Michel, secrétaire d’État en charge de la Régie des bâtiments, annonçait que l’État fédéral, propriétaire du palais abbatial de Saint-Hubert, allait commander’une étude sur le futur de ce site. Idélux avait été désignée par convention pour mener cette étude. Un plan devait même sortir en décembre dernier.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...