Les métalleux ont fait trembler la Laiterie de Tohogne

La 4e édition du Damned Soul Festival s’est déroulée à Tohogne. Les festivaliers ont profité d’une programmation de death detal internationale.

Lucas Piron
 La chenille n’est pas réservée qu’aux mariages: les métalleux de Tohogne apprécient aussi!
La chenille n’est pas réservée qu’aux mariages: les métalleux de Tohogne apprécient aussi! ©ÉdA

Voilà des mois, voire des années, que les murs de la Laiterie de Tohogne (Durbuy) n’avaient pas tremblé de la sorte. Pour sa 4e édition, le festival de death metal Damned Soul Fest a quitté son habituelle salle du Confluent de Bomal pour rejoindre les hauteurs durbuysiennes. Un peu à contrecœur, l’organisation le reconnaît, car la salle bomaloise n’est pas encore en état de recevoir le public suite aux inondations. "Le changement de lieu entraîne beaucoup de nouveautés, explique Mathieu Addonisio, l’organisateur. La Laiterie est facilement dix fois plus grande que l’autre. Il fallait donc une affiche plus attrayante pour tenter de la remplir." Avant deux années d’absence à cause des restrictions sanitaires, l’événement accueillait 300 festivaliers. L’objectif de ce week-end était de dépasser ce chiffre. Le pari est tenu.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...