Les étrennes du facteur : la tradition se perd en province de Luxembourg

La dringuelle au facteur existe encore. Mais pas question pour l’agent de la solliciter, il peut la recevoir. À votre bon cœur donc…

Jean-Jacques GUIOT

De petites étrennes, face au temps de chien de ce lundi de rentrée, voilà qui ne ferait pas mal ! L’agent arlonais de Bpost, Lionel Prates Escarduca, ne les demandera évidemment pas. Si la période des dringuelles touche à sa fin, il est encore temps de faire plaisir à son facteur.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...