Ils ferment leur boulagerie à Baranzy : « C’est la manière qui fait le plus mal »

Dans l’impossibilité de faire face à des charges insurmontables, la boulangerie Uyttersprot-Thielens à Baranzy fermera ses portes.

Jean-Paul DAUVENT
 Tristes et amers, Christiane et Serge Uyttersprot-Thielens, fermeront les portes de la boulangerie fin du mois.
Tristes et amers, Christiane et Serge Uyttersprot-Thielens, fermeront les portes de la boulangerie fin du mois. ©ÉdA

En guise de message de bonne année, le 31 décembre 2022, Christiane et Serge Uyttersprot-Thielens ont posté un avis de fermeture définitive. Le couple dont la boulangerie est située à Baranzy (Musson) ne peut plus faire face aux augmentations des coûts des matières premières, de l’énergie et des frais de personnel. "On a augmenté le prix du pain en passant de 2,5 à 3 € mais je me vois mal proposer une galette des rois à 20 €", explique Serge Uyttersprot. Et de poursuivre: "On a eu une réunion avec notre comptable, notre contrat d’énergie à prix fixe se termine début d’année, ce qui va signifier que le prix va quadrupler. Impossible de continuer dans ces conditions." Pour ne pas engloutir les quelques petites réserves accumulées au cours des 28 années de présence dans la commune, la décision est sage, mais "c’est la manière qui fait le plus mal", souligne celui pour lequel le métier était une véritable passion. "On arrête avant l’orage, on ne veut pas tomber dans le précipice."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...