Les Engagés du Luxembourg attentifs, mais pas opposés à un large parti du centre

Quelles pourraient être les conséquences d’un large parti centriste francophone dans le Luxembourg ? Les présidents provinciaux des Engagés et du MR pèsent le pour et le contre.

Daniel Lapraille
 François Hubert: «Nous n’avons rien à y perdre.»
François Hubert: «Nous n’avons rien à y perdre.» ©- 

Que Jean-Luc Crucke, ex-ministre MR travaille à la création d’un large parti politique centriste et progressiste francophone n’est plus un secret. Tantôt refroidies, tantôt plus chaudes, les discussions avec Les Engagés et DéFI se poursuivent.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...