Elle ouvre une pâtisserie pour chiens au sud du Grand-Duché

Au Grand-Duché de Luxembourg, Marjorie Huber a ouvert une pâtisserie insolite, Cofficook, entièrement dédiée au meilleur ami de l’homme. Un concept unique dans le pays.

Tatiana Salvan (Le Quotidien)
 Marjorie Huber propose dans sa boutique une vingtaine de sortes de biscuits, toutes validées par le service vétérinaire du Luxembourg.
Marjorie Huber propose dans sa boutique une vingtaine de sortes de biscuits, toutes validées par le service vétérinaire du Luxembourg. ©Le Quotidien

Cannelés à la banane, donuts au parmesan et au thym ou au poulet, préparation pour gâteau à la carotte et au bœuf, friandises au poisson… Non, il ne s’agit pas d’un nouveau concept "hype", mais d’une pâtisserie destinée… aux chiens! Cofficook, situé rue de la Libération à Dudelange, est un véritable coin de paradis pour nos compagnons à quatre pattes.

Leurs maîtres trouveront ici de quoi gâter leur toutou, puisque la créatrice et propriétaire des lieux, Marjorie Huber y propose pas moins d’une vingtaine de sortes de friandises et de biscuits, ainsi que de la viande et du poisson séchés et des gâteaux d’anniversaire "spécial poilus"!

Très sensible à la cause animale et gaga de son chien Coffi (un staffie de sept ans, dont la boutique tient le nom), Marjorie, a décidé de se lancer dans cette aventure après avoir travaillé vingt ans dans la restauration. "J’ai eu un ras-le-bol et un désir de me reconvertir", explique-t-elle.

À un moment où elle ne travaillait pas, elle s’est mise à pâtisser pour Coffi et à s’informer sur le sujet. Elle a alors découvert le concept de pâtisserie pour chiens, en plein développement au Japon et aux États-Unis, et a eu le déclic. Renseignements pris auprès de son vétérinaire pour mieux connaître les intolérances propres aux chiens et les aliments à éviter, Marjorie a commencé à tester diverses recettes, validées – ou non! – par Coffi lui-même. "Il n’a pas du tout apprécié les gâteaux à base de courgette, dont je voulais me servir en guise de matière grasse, car on ne peut pas utiliser de beurre. Je me suis aussi rendu compte que les graines n’avaient aucun intérêt pour les chiens, qui ne les digèrent pas."

Une fois qu’elle en a eu créées suffisamment, elle a envoyé son répertoire pour validation au service vétérinaire du pays, l’administration des Services techniques de l’agriculture (ASTA), une démarche qui n’est pas obligatoire, mais qu’elle a préféré effectuer pour se protéger et protéger les clients.

Traiteur pour chiens

Il a ensuite fallu batailler avec l’administration, qui ne savait pas où référencer cette pionnière. Ce sera finalement à la Chambre de commerce, en 2018. Direction alors les marchés du Grand-Duché. "J’ai commencé par faire les marchés, mais je n’avais pas de clientèle, excepté à celui du Glacis à Luxembourg-Ville (NDLR: qu’elle va reprendre en 2023, tous les 3e dimanches du mois)".

Pas de quoi effrayer Marjorie cependant. "C’était un test. Si ça avait marché, j’aurais peut-être vendu dans une camionnette aux quatre coins du pays. Mais je me suis résignée." L’opportunité d’obtenir un local à Dudelange, comprenant, comme elle le souhaitait, cuisine, comptoir et un espace de vente sur un même niveau, achèvera de la convaincre à ouvrir son commerce.

La boutique, unique en son genre dans le pays, a récemment fêté ses un an d’existence, preuve de son succès. Une revanche face au scepticisme, voire aux railleries de certains. Il faut dire qu’en plus d’être un concept insolite, Cofficook propose aussi des produits de qualité, bios pour certains, tous sans arômes artificiels, sans conservateurs, sans sucre ni sel.

Un argument de vente qui fait mouche auprès de Gaëlle, venue cet après-midi-là pour la première fois chez Cofficook, accompagnée de sa chienne Shinju, un shiba inu. "Quand on voit tout ce que nous mangeons de chimique… Je trouve que c’est important de protéger nos animaux aussi", approuve la jeune femme, convaincue. "Le chien a pris une place différente ces dernières années. Il est de mieux en mieux considéré, c’est un membre de la famille à part entière, considéré comme un enfant par certains", témoigne Marjorie.

Toujours à l’affût de nouveaux projets, Marjorie, s’est fixé un objectif de taille pour 2023: proposer en sus des pâtisseries, des plats traiteur pour chiens, que les propriétaires pourront congeler car frais . "Je suis actuellement en discussion avec un boucher pour obtenir des morceaux non destinés à la vente pour les humains. Je dois aussi prochainement établir des rationnages avec l’aide d’une diététicienne pour chiens, car ils ne mangent pas les mêmes choses selon qu’ils sont bébés ou adultes actifs, seniors ou obèses."

Quant aux amoureux des chats, Marjorie ne les oublie pas, mais leur demande encore un peu de patience: des biscuits adaptés aux félins pourraient bien arriver d’ici la fin 2023.

Cofficook, 231, rue de la Libération à Dudelange. Ouvert du mardi au samedi de 10 h à 18 h (fermeture à 19 h le vendredi et à 17 h le samedi).

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...