Rendeux: Nanou Horicks était le bénévolat personnifié

Le monde associatif de la commune de Rendeux vient de perdre l’une de ses figures emblématiques, Anne-Françoise « Nanou » Horicks.

Jean-Michel BODELET
 Nanou Horicks avait vu le jour en 1953.
Nanou Horicks avait vu le jour en 1953. ©(c)J. Nihon

Le monde associatif qui fait vivre nos villes et villages est composé de bénévoles. De personnes qui, sans compter, s’investissent pour les autres, se mobilisent pour organiser des manifestations dans tous les domaines. Ces bénévoles font partie du paysage local. C’est le cas, incontestablement d’Anne-Françoise Horicks. Pour toutes et tous, c’était "Nanou." Il y a encore une dizaine de jours, elle était présente à la marche Adeps de Marcourt (Rendeux) pour y vendre des chocolats pour une association. Personne n’imaginait, en voyant son sourire communicatif, en échangeant quelques mots avec elle, qu’un souci de santé allait l’emporter peu après.