Franchir la porte de la prison pour en cerner les réalités (vidéo)

La commission de surveillance veille au respect des droits des détenus. Elle a voulu faire découvrir la prison à des magistrats.

Sébastien Étienne

La sensation est étrange dès l’unique porte d’entrée de la prison d’Arlon. Car pour entrer et se présenter au guichet d’accueil, il faut déjà décliner son identité via l’interphone. Une prison est, par définition, un lieu forcément clos. Mais nous avons eu l’opportunité d’y entrer et de passer outre les parloirs à l’occasion des journées nationales de la prison. Cette action vise à s’interroger notamment sur le sens du système carcéral dans le fonctionnement de la justice pénale.