Nos piscines ne sont pas encore des frigos

La crise énergétique inquiète les gérants de piscines publiques. Et cela passe parfois par des diminutions de températures et des augmentations du prix du ticket d’entrée.

Jean-Jacques GUIOT
 Partout, on baisse un peu la température de l’eau, mais pas encore de quoi faire fuir les nageurs…
Partout, on baisse un peu la température de l’eau, mais pas encore de quoi faire fuir les nageurs… ©Com 

Chauffer une piscine, ça coûte un pont. On a fait le tour de la majorité des bassins en Luxembourg. Et l’heure est à faire attention, sans tomber dans la panique.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.