La Commune de Messancy approuve la candidature de la Justice de Paix et de la Villa Clainge comme « tiers-lieux »

À l’unanimité, le conseil s’est prononcé pour le dépôt de candidature de la Justice de Paix et de la Villa Clainge comme « tiers-lieux ».

Jean-Paul DAUVENT
 Une esquisse de ce que pourrait devenir l’ancien bâtiment de Justice de Paix à Messancy.
Une esquisse de ce que pourrait devenir l’ancien bâtiment de Justice de Paix à Messancy. ©ÉdA

Déjà engagée dans un processus de rénovation et d’extension de l’ancienne Justice de Paix (achetée en 2017), la commune a signé une convention avec Idélux pour introduire une candidature en vue de répondre à l’appel à projets "Tiers-Lieux" proposé par la Ministre Tellier. Lors de la dernière séance du conseil Vanessa Rossignon, la responsable des services culture et communication est venue présenter le projet aux élus. "L’objectif est de répondre à un maximum de demandes locales, afin d’encourager le tissu associatif local et ses forces vives, tout en soutenant la création et la pérennité d’un maximum de services de proximité à la population. Dans ce cadre, la Commune met en œuvre une gestion de projet basé sur le dialogue, l’écoute des besoins, la flexibilité et l’évolutivité du projet" explique-t-elle. Cette fois, en associant la Villa Clainge, bâtiment situé à proximité et mis à disposition des associations depuis 2014, il s’agirait de créer un futur pôle multifonctionnel. Une réunion s’est déjà tenue avec la commission consultative de la culture (28/09) ainsi qu’une réunion citoyenne (5/10). La Villa Clainge connaît une belle occupation avec la présence d’une dizaine d’associations, des expositions, des locations privées.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.