Deux attaques de loup sur des brebis en deux jours à Étalle

Le Réseau Loup du Service Public de Wallonie vient de confirmer que deux attaques dans la commune sont l’œuvre d’un loup.

X.C.
 Un loup a attaqué des brebis deux fois en quelques jours. Des tests doivent encore être effectués pour l’identifier.
Un loup a attaqué des brebis deux fois en quelques jours. Des tests doivent encore être effectués pour l’identifier. ©AB Photography – stock.adobe.com 

Le loup est bien de retour, au moins de passage, dans notre province de Luxembourg.

Une nouvelle preuve est venue du côté d’Étalle avec deux attaques sur une dizaine de brebis en quelques jours sur le territoire de la commune.

"Nous avons été contactés à deux reprises sur la commune d’Etalle suite à la découverte de moutons tués ou blessés", indique le Réseau Loup du Service Public de Wallonie dans un communiqué.

Le premier appel remonte au 12 septembre à la Ferme Bellevue où 4 brebis ont été tuées et 4 autres blessées, avec un patron d’attaque assez peu typique d’un loup.

Le second appel a eu lieu le 14 septembre pour une brebis retrouvée tuée à Huombois, avec un patron d’attaque beaucoup plus proche de celui d’un loup.

"Dans les deux cas, l’analyse génétique de la salive récoltée sur les moutons identifie un loup de lignée germano-polonaise comme auteur des attaques, précise le Réseau Loup. Des analyses complémentaires tenteront de déterminer si le loup en question est déjà connu."

Comme toujours dans le cas où le loup est reconnu comme responsable d’une attaque, les éleveurs vont pouvoir introduire une demande d’indemnisation pour réparation des dommages subis par cette espèce protégée.

« Pas de loup installé dans notre province »

"Rappelons qu’il n’y a pas encore de loup installé en province de Luxembourg, ajoute le Réseau Loup. Une seule zone de présence permanente existe en Wallonie et est localisée en Province de Liège (Hautes-Fagnes – Eifel). Des loups de passage y ont par contre déjà été détectés à 6 reprises depuis 2016."

Et le Réseau Loup termine: « Depuis le 14 septembre, il n’y a plus eu de signalement de cet individu ».