Jeanine, héroïne des animaux blessés (vidéo)

Jeanine Denis a ouvert il y a plus de 20 ans le Creaves  d’Hotton, seul centre de la province agréé à prendre en charge les animaux sauvages blessés. Elle recueille plus de 1 500 pensionnaires par an.

Wivine Mathieu

C’est par une belle matinée ensoleillée d’août que nous franchissons la porte du garage de Jeanine Denis, à Hotton. Un garage un peu particulier, transformé en unité de soins intensifs pour animaux sauvages. Et ce n’est pas tout: son jardin a pour pensionnaires blaireau et buse, écureuils et mésanges, canards et éperviers. Tous se refont une santé entre ses mains guérisseuses. Car cette héroïne de l’ombre, aussi sympathique que modeste, a transformé sa maison en centre Creaves, qui récupère et prend soin des animaux sauvages de nos forêts et de nos jardins. Avec plaisir, elle nous fait entrer dans son quotidien depuis 20 ans. « Ici, c’est la nurserie, pour les animaux nécessitant le plus de soins, ceux qui ne sont pas prêts à aller dans les enclos extérieurs en attendant le retour à la vie sauvage. Je vous montre, passons au jardin. »