Le concert d’Indochine était un peu rochois

Derrière la tournée d’Indochine se trouve une armée de techniciens dont le Rochois Raphaël Altenhoven qui est une référence.

Jean-Michel BODELET
 - – COMMENTAIRES - – Leila et Raphaël se battent pour que le métier soit reconnu.
- – COMMENTAIRES - – Leila et Raphaël se battent pour que le métier soit reconnu. ©ÉdA

La récente tournée du groupe Indochine dans les stades de France a été largement médiatisée. De nombreux fans belges s’y sont déplacés que ce soit à Paris ou à Lille, le week-end dernier. D’ores et déjà devenue le symbole de cette tournée, une tour géante et ses écrans. Tour dont la photo a été plus que diffusée sur les réseaux sociaux. Cette structure avait un petit parfum rochois. Raphaël Altenhoven, citoyen de La Roche-en-Ardenne est rigger . Lui et ses collègues du collectif "Black Hand Crew" ont travaillé au montage des écrans sur cette structure. Travailler à plus de 40 mètres de hauteur, y placer des moteurs qui vont soulever des écrans, telle était leur mission: "Personnellement, j’ai travaillé pour le concert de Lille. Mes amis Alban Londot, de Namur et Alexandre Janssens de Bruxelles, eux, ont fait toutes les dates", explique Raphaël Altenhoven.