Manhay : Henri Hagelstein, un homme de passions, est décédé

Henri Hagelstein a quitté les siens mercredi. C’était un homme passionné autant dans son métier que dans ses violons d’Ingres.

Jean-Michel BODELET
 Henri Hagelstein avait 61 ans.
Henri Hagelstein avait 61 ans. ©ÉdA

Henri Hagelstein aura lutté jusqu’au bout avec ténacité contre la maladie. Il a été emporté par cette dernière, mercredi soir, à l’âge de 61 ans. L’annonce de son décès a été accueillie avec une réelle tristesse. C’est qu’Henri Hagelstein était une figure, dans le sens le plus noble du terme, de la commune de Manhay, et bien au-delà. Discret, posé, patient, Henri Hagelstein était un homme de passions. Passion de la terre et de l’agriculture tout d’abord. Travailleur acharné, il exploitait sa ferme à Bellaire. Parallèlement, il avait développé une activité dans les vidanges de fosses septiques. Converser avec Henri Hagelstein, c’était inévitablement venir sur une de ses autres passions, celle de l’élevage de chiens, de "ses" goldens retrievers. Son amour du travail bien fait, du souci du détail, du sérieux lui avait permis, dans ce domaine comme dans d’autres d’ailleurs, de se faire un nom et de se forger une solide réputation.