La justice plus sévère avec les fous du volant

Le tribunal aggrave les peines pour les récidivistes qui conduisent en étant ivres. En cas de nouvelle infraction, la sanction fera très mal.

Christian VAN HERCK
 20160115 –
20160115 – ©BELGA

Un presque septuagénaire, récidiviste, a été contrôlé le 15 décembre 2020 à 17h30, avec un taux d’alcoolémie de 3,57 grammes par litre de sang. "En général, avec un tel taux on est plongé dans un coma éthylique" , signale le représentant du ministère public Yannick Rosart. Le substitut du procureur du roi a fait appel de la décision du premier juge (3200 € d’amende, quatre mois de déchéance du permis de conduire et la pose d’un éthylotest antidémarrage de la voiture pendant une période de deux ans), estimant cette sanction trop laxiste, d’autant plus que l’Attertois s’est permis d’invectiver les verbalisants de manière très désagréable.