Les opérations non urgentes reprennent cette semaine à Vivalia

Les opérations non-urgentes vont reprendre progressivement cette semaine au sein des hôpitaux de Vivalia.

La Rédaction de L'Avenir
 À Arlon, les opérations non urgentes reprendront progressivement à partir de ce mardi.
À Arlon, les opérations non urgentes reprendront progressivement à partir de ce mardi. ©EDA Claudy Petit 

Les opérations non urgentes pourront en principe reprendre progressivement dans le courant de cette semaine, dans les hôpitaux de Vivalia. Et ce, grâce au rétablissement de l’imagerie médicale et du dossier informatisé de chaque patient. Pour rappel, les opérations étaient suspendues suite à la cyberattaque subie par Vivalia durant la nuit du 13 au 14 mai.

" Nos services de radiologie récupèrent progressivement les flux informatiques permettant d’envoyer les images en salle d’opération ", explique l’intercommunale dans un communiqué de presse.

Sous réserve d’un problème informatique inopiné, les opérations pourront donc reprendre à Arlon (ce mardi), à Marche (ce mercredi), à Libramont (ce jeudi) et à Bastogne (ce vendredi).

La reprise des opérations dans chaque site hospitalier se fera progressivement, en fonction du nombre de salles équipées au fur et à mesure en imagerie médicale. " Le programme sera donc adapté et nous monterons en puissance. Les patients concernés sont/seront contactés directement par les services médicaux ", précise Vivalia.

Les consultations restent limitées

Du côté des consultations, l’activité reste en mode dégradé. Et donc limitée.

" L’une de nos priorités est d’accélérer l’installation d’ordinateurs connectés au dossier informatisé du patient (DPI) dans les services suivant un plan de redéploiement, afin de rétablir l’ensemble des consultations, explique Vivalia. E n attendant, les secrétariats des services contactent chaque personne individuellement par téléphone pour l’informer du maintien ou l’annulation de sa consultation. Cette décision est justifiée par un avis médical établi en fonction de l’état du patient ou d’un suivi médical nécessaire/essentiel, c’est le cas pour les patients en chimiothérapie, oncologie, diabétologie, orthopédie (pour un suivi de plâtre) et les femmes enceintes. "

Le patient ayant une consultation maintenue avec un spécialiste ou envoyé aux urgences doit se présenter avec un listing de ses médications et antécédents, une copie de son dernier rapport et des biologies et actes techniques récents pertinents;

" Nous insistons sur la nécessité de ne contacter ou se présenter à nos urgences qu’en cas de nécessité, répète Vivalia. Nous demandons à la population de consulter au préalable un médecin généraliste ou le 1733 (soirée/week-end) ."

Les laboratoires et pharmacies retrouvent leurs outils habituels

Les pharmacies hospitalières pourront retrouver l’essentiel de leurs outils habituels de fonctionnement dans le courant de la semaine à venir.

Les laboratoires ont récupéré plus de 70% en moyenne de leurs capacités fonctionnelles internes sur les 3 sites. Les prélèvements sanguins et tests Covid sont assurés en interne. " Nous terminons le travail qui permettra d’alimenter les eHealth box des médecins généralistes, ce qui permet de leur envoyer directement les résultats et informations relatives à leurs patients pris en charge au sein de Vivalia ."

Les examens programmés en r ad iologie/scintigraphierestent suspendus.

Plus de 40000 appels reçus

Pour toute question générale, le call center 0800/35.168 est opérationnel 24h/24 et 7j/7. À ce jour, plus de 40000 appels y ont été reçus depuis la cyberattaque survenue dans la nuit du 13 au 14 mai dernier.