Après dix ans, le patro revient

Pendant dix ans, les jeunes de Tellin ont attendu. Mais désormais, il est de retour. Il? Le patro pardi! Depuis le mois de septembre, Olga Bousmanne et son équipe ont relancé le patro.

«Nous avons pas mal de clubs sportifs où les jeunes peuvent s’épanouir, mais nous n’avions plus de patro et donc, pas de vraies activités pour que les enfants puissent s’occuper, explique la présidente. En fait, nous étions deux ou trois anciens du patro et nous avons décidé de relancer cela. Nous sommes ouverts aux enfants entre 4 et 16 ans. Mais si des jeunes de 16 ans ne se sentent pas encore prêts à devenir des animateurs, alors, nous pouvons accueillir des jeunes jusqu’à 18 ans. Actuellement, nous avons entre 25 et 30 jeunes qui sont inscrits. Et lors de chaque rendez-vous, nous avons entre 10 et 15 enfants qui sont présents.» Les rendez-vous? Désormais, c’est chaque samedi entre 14 et 17 h. «Avant, nous étions accessibles un samedi sur deux, mais désormais, nous avons décidé d’être là chaque samedi, enchaîne Olga Bousmanne. Nous nous retrouvons au Foyer culturel de Bure. Nous travaillons selon des sections, mais il arrive que les jeunes se retrouvent tous ensemble pour des mêmes activités. Je pense à des jeux de piste ou à un Stratego géant. Le prix? Nous demandons 30€ pour l’année, avec l’assurance comprise. Et pour participer au camp en été, il faut ajouter une somme évidemment. Ce sera notre premier camp en extérieur. Où irons-nous? Je ne le dis pas encore.» L’intérêt d’inscrire un enfant au patro. «Il retrouvera des valeurs familiales où on parle de respect des autres, respect de la nature, solidarité. Bref toutes des valeurs citoyennes», termine Olga Bousmanne

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.