En manque de bénévoles

La réouverture de centres d’accueil pour demandeurs d’asile en province du Luxembourg inquiète Benoît Lemaire. «On s’attend, avec l’afflux de migrants, à avoir plus de personnes d’origine étrangère», confie-t-il.

En Wallonie, dans les cours d'alphabétisation, environ 61% des apprenants sont de nationalité étrangère. «Nous allons rencontrer des problèmes de place pour accueillir nos apprenants. Ajoutez à cela le manque de bénévoles dans nos ASBL», regrette Jean-Luc Gosset, un des représentants de Miroir Vagabond.