L’atroce bataille de Maissin

Tout commence le 22 août avec le premier choc entre les cavaliers du 2e Chasseurs français et l’infanterie de la 25e division allemande.

Olivier LEQUY
L’atroce bataille de Maissin
Christian Dumonceaux ©EdA

Les Français se replient dans les bois. Les Allemands chassent les habitants qui sont restés, tout en retenant les hommes et boutent le feu à 36 maisons. À 12h30, baïonnette au canon, c’est la charge du 19e R.I. et le 25e R.A.C sur le village tenu par les Allemands. Ils franchissent les 400 m de prairie séparant les bois d’Hautmont du village. Un instant surpris, les Allemands se ressaisissent et bombardent d’obus de 77. Les mitrailleuses cachées dans le village de Maissin font d’énormes dégâts dans les rangs du 19e R.I.