À Termes, une affaire qui tourne Dron

Depuis plusieurs générations, dans le paysage gaumais des PME, le nom de la famille Dron est associée aux toitures et ardoises.

Olivier LEQUY
À Termes, une affaire qui tourne Dron
Dron et fils ©ÉdA

L’histoire de la famille Dron dans le milieu des ardoisiers commence dans le hameau de Presseux (actuelle commune de Libramont-Chevigny) et coïncidence, en même temps que le tout jeune et nouvel État belge. En effet si on considère qu’il est entré dans la vie active à 18 ans, c’est en 1831 que Hubert Dront est renseigné au registre communal de Presseux comme Couvreur ardoisier cultivateur.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...