Vestiaires

Le solide portier n’a pas eu beaucoup de travail. «Après le synthétique de Waremme, on retrouvait la boue, un terrain très difficile et beaucoup de vent. J’ai eu peur qu’on ne se morde les doigts après les ratés du début. Mais le 3-0 à la pause était rassurant. On a alors joué intelligemment en gardant le ballon. On a fait ce qu’il fallait. Si j’ai été peu inquiété, c’est grâce à notre efficacité défensive. Tout le monde fait son job. L’équipe tourne vraiment bien et il y a une grosse ambiance.»

À Warnant, on connaissait Philippe Mardagoal, il y a maintenant Quentin Vanstechelgoal. Auteur d'un triplé, le jeune avant-centre en est à 15 buts inscrits durant cette saison. «Le plus important, ce sont les 3 points. C'est vrai qu'à chaque fois, j'étais bien placé. Après un petit passage à vide, ça fait du bien. Mais si je ne marque pas, d'autres le feront. Nous avons réalisé une grosse prestation collective. Si on continue ainsi, on se dirige vers le tour final