Ougrée reste tout de même maître de son destin

Cinq points perdus sur Hannut en huit jours, Ougrée est occupé à essuyer un grain dont on ne sait à ce stade s’il n’est qu’un phénomène passager ou s’il va s’installer durablement au point de provoquer ce qui était encore impensable il y a peu: la perte du titre au profit des Hesbignons.

J.B.
Ougrée reste tout de même maître de son destin
Exclu ce dimanche, Ismaël El Ghoulbzouri manquera la rencontre face à Amay. ©Léva

Un scénario catastrophe qui, bien malgré eux, doit coloniser une partie de l'esprit des Ougréens alors qu'ils sortent pourtant d'un bon partage, comme à l'aller, à Flémalle. Gardien du temple, Alain Colomberotto garde, lui, la tête froide. "Si on m'avait dit avant le début de la saison qu'à ce stade, nous aurions trois points d'avance (NDLR: le coach part du principe que Hannut gagnera son match de retard), sur Hannut et que nous aurions fait le trou sur des équipes comme Momalle et Braives, j'aurais signé des deux mains. Finalement, nous ne sommes passés à côté de notre sujet que durant vingt minutes, les vingt dernières face à Hannut, en vingt-trois journées. Ce message a été bien compris par les joueurs qui ont bien réagi ce dimanche même si la victoire n'est pas au bout."