Un noyau très offensif!

Le joueur le mieux classé de chaque club était la règle de base de ce noyau type qui souffre d’un déséquilibre, mais qui ne manque pas d’allure.

Jean-Luc Braida
Un noyau très offensif!
Comme Palluotto, l’équipe type est très offensive. ©Léva

Cette équipe type de P2 reflète les choix des coachs, et elle intègre aussi notre règle à nous qui propose que le joueur le mieux classé de chaque club y trouve place. Nous avons donc dû composer avec une majorité (10) de joueurs à vocation offensive, ce qui provoque au final un certain déséquilibre entre les lignes. Il n'en reste pas moins que ce noyau a fière allure. Ainsi, entre les perches, nous trouvons Jérôme Henrotte (Templiers-Nandrin), un gardien au talent reconnu, par ailleurs colauréat du classement et futur pensionnaire de P1. Devant lui, l'expérimenté Bertrand Marler (Jehay) dirige une défense à quatre composée de l'inoxydable Jérôme Vanderhoeven (La Clavinoise) et, sur les flancs, de l'autre vainqueur de l'équipe type, l'increvable Christophe Charneux (Xhoris) et de l'efficace et solide gaucher Fabian Beine (Oreye). Au milieu, le créatif Romain Kremer (Geer) est chargé d'orienter le jeu. Il est épaulé un cran plus haut de Serge Kouassi (Hannut) à qui l'on demandera exceptionnellement d'étoffer son travail défensif. De son flanc droit, Bryan Lantin (Momalle) sera chargé d'alimenter le target-man tandis que de la gauche Gilles Mertens (Ougrée) sera appelé à surgir au deuxième poteau pour y imposer son gabarit. En pointe, Jean-Marcel Zadia (Strée) fera valoir sa vitesse et sa robustesse dans les duels, alors que Luca Palluotto (Couthuin), dans le rectangle, sera capable de transformer en but la moindre demi-occasion. Sur le banc, prendront encore place de nombreux offensifs, tous capables sur un coup de patte de débloquer la situation: le routinier Pierre Kersten (Ferrières), le déroutant Alex Ponzo (Engis), le talent naissant Sernan Segniagbeto (Waremme B), et l'imprévisible Thibaut Henquet (Braives). Seul Oumar Camara (Seraing Athlétique), plutôt employé comme milieu défensif, sera de nature à tempérer l'ardeur de ses coéquipiers.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.