Jupille : Des gardiennes reconnues coupables de la noyade d’un bébé

Le tribunal a relevé les nombreuses erreurs qui ont été commises par ces personnes qui ne sont plus accueillantes d’enfants

Sarah Rasujew
Condamné par défaut à 8 mois de prison, le jeune prévenu espère la clémence via son opposition.
Les deux accueillantes auraient totalement changé d'orientation professionnelle ©Photonews

Deux anciennes gardiennes d’enfants ont bénéficié de la suspension du prononcé d’une durée de cinq ans devant le tribunal correctionnel de Liège pour avoir, par défaut de prévoyance et précaution, provoqué la tragique noyade d’une fillette de 23 mois à Jupille. L’enfant était censé être sous la surveillance des gardiennes d’une crèche privée lorsque l’horrible drame s’est produit. En réalité une seule des deux se trouvait sur place et la seule accueillante devait s’occuper de plus d’enfants que ce qui n’est admis. Les accueillantes avaient déjà reçu des recommandations, mais aussi des remontrances, notamment pour avoir accueilli plus d’enfants qu’elles ne devaient.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...