Maxime Pans, lourdement blessé d’une balle dans la tête, témoigne : "Malgré tout, je conseille de faire policier, c’est le plus beau métier du monde"

Il y a trois ans, le policier liégeois a été grièvement atteint lors d’une intervention. Seul son bras droit est encore mobile.

Sébastien Ponciau
Après trois ans de revalidation, Maxime Pans garde le moral.
Après trois ans de revalidation, Maxime Pans garde le moral. ©DR

Maxime Pans, grièvement blessé à la tête en septembre 2019, franchit très doucement les étapes de sa revalidation. Le policier liégeois avait reçu une balle dans la tête lors d’une intervention à Jupille. La patrouille avait intercepté un homme suspect qui dormait dans une voiture. Contrôlé, le conducteur avait sorti son arme et tiré sur le policier, avant d’être abattu par un autre agent.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.