Des piles d’archives volées… déposées anonymement devant les Archives de Liège

Surprise aux Archives de Liège: des archives ont été abandonnées devant l’entrée. Une démarche qui surprend par l’ampleur des documents.

A.W.
Des piles d’archives volées… déposées anonymement devant les Archives de Liège
Le sac abandonné devant le dépôt des Archives de Liège contenait de nombreux documents. ©Archives de l’État - Bernard Wilkin

La semaine passée, le concierge des Archives de Liège, dont le bâtiment se situe sur les hauteurs de Cointe, a eu l’attention attirée par un sac déposé au pied de la barrière permettant l’accès au site fédéral. Un sac dans lequel l’homme a découvert toute une série de vieux papiers.

Après une rapide analyse réalisée par les archivistes, ces documents sont en réalité des archives volées. "Des archives abandonnées et retrouvées par exemple sur des poubelles, lors d’encombrants, cela arrive. Mais ici, vu l’importance des documents, je n’avais jamais connu ça", indique Bernard Wilkin, archiviste et travaillant notamment à la traque aux archives volées.

"L'endroit est à découvert, on a vraiment eu de la chance qu'il ne pleuve pas avant que le concierge n'aperçoive le sac." Les documents semblent provenir de différents dépôts d'archives mais ne proviendraient pas des vols commis sur le site de Cointe, à la fin des années 1990.

Qu'est-ce qui a pu pousser quelqu'un à venir déposer anonymement des archives ? L'archiviste liégeois fait le lien avec l'article que l'Avenir avait publié le 9 février dans lequel nous relations comment une descente de police avait été réalisée pour mettre la main sur des documents volés et interpeller 4 receleurs.

"La personne qui a déposé le sac devait savoir que les documents ne pouvaient pas être en sa possession. Je trouve dommage de ne pas nous avoir contactés car nous aurions pu la remercier pour sa démarche. C’est quelqu’un qui a conscience du bien public sinon, il aurait tout simplement mis ces documents à la poubelle."

Des piles d’archives volées… déposées anonymement devant les Archives de Liège
©Archives de l’État - Bernard Wilkin

Les archivistes ont bien tenté d’apercevoir la personne sur la caméra de surveillance… mais celle-ci était cachée par le soleil. "Si ça arrive encore, j’espère que les personnes viendront au moins les déposer sous le porche d’entrée, cela permettra d’abriter les documents."