Intradel a récupéré 630.737€ en une seule journée, soit une partie du préjudice lié au procès Mathot (PS)

L’intercommunale Intradel, principale partie civile au procès d’Alain Mathot, évalue son préjudice à près de 9 millions d’euros. Ce mardi, elle a annoncé avoir récupéré en une seule journée la somme de 630.737€ qui s’ajoute aux 265.600€ déjà obtenus.

Th. L.
Belga
Intradel a récupéré 630.737€ en une seule journée, soit une partie du préjudice lié au procès Mathot (PS)
L’ancien député-bourgmestre Alain Mathot (PS) comparaît depuis ce lundi devant la cour d’appel de Liège. ©Photo News

L’avocat de l’intercommunale Intradel, principale partie civile au procès d’Alain Mathot, l’a annoncé ce mardi matin, juste avant le début du réquisitoire de l’avocat général: l’intercommunale a récupéré lundi la somme de 630.737 euros. Une somme qui s’ajoute aux 265.600 euros déjà remboursés.

Un total de 72 communes forme l’intercommunale Intradel. Son avocat, Me Eric Lemmens, a rappelé lors de sa plaidoirie devant la cour d’appel de Liège que c’est en août 2005 qu’un appel d’offre par marché public avait été lancé pour la construction d’une nouvelle usine de valorisation des déchets. Le marché, évalué à 170 millions d’euros au départ, avait finalement représenté un coût de 194 millions d’euros.

C’est en 2007 que des faits de corruption avaient été dénoncés de manière anonyme. "Tout le produit de ce système d’escroquerie, de corruption et de trafic d’influence a été pris à charge d’Intradel. L’intercommunale a surpayé son usine, car le coût de l’escroquerie a été inclus dans le prix final", a exposé Me Lemmens.

À ce stade de la procédure, l’avocat réclame un euro provisionnel. Mais le préjudice d’Intradel se situerait à 8.901.384 euros, plus les intérêts.

Condamnée par la cour d’appel pour corruption, la société Innova se présente néanmoins comme partie civile. Pour une prévention d’abus de biens sociaux à laquelle elle n’est pas liée, elle réclame un dommage de 36.200 euros. Mais elle fait aussi intervention volontaire, car, selon son avocate, la condamnation d’Alain Mathot pourrait avoir un impact à la baisse sur le montant de la confiscation qui avait été prononcée contre elle. Une position qui est qualifiée de "tour de prestidigitation" par l’avocat d’Intradel.