"Il n’y a pas eu d’acharnement à l’encontre d’Alain Mathot, le premier juge a cherché une preuve impossible", selon l’avocat général

L’avocat général Véronique Truillet a estimé mardi matin lors de son réquisitoire que l’ancien député-bourgmestre de Seraing, Alain Mathot (PS), n’avait pas fait l’objet d’un acharnement de la Justice. Le ministère public appuie la thèse selon laquelle Alain Mathot a participé à la corruption et a influencé l’attribution du marché.

Thomas Longrie
"Il n’y a pas eu d’acharnement à l’encontre d’Alain Mathot, le premier juge a cherché une preuve impossible", selon l’avocat général
Alain Mathot assiste depuis ce mardi aux réquisitoires du parquet général. ©Eda Thomas Longrie

Suspecté d’avoir commis des préventions de faits de corruption passive, de faux, de blanchiment, d’abus de biens sociaux et d’infractions aux enchères publiques ces faits dans le cadre de la construction de l’incinérateur de déchets Uvelia à Herstal, l’ex-député-bourgmestre de Seraing, Alain Mathot (PS), comparaît depuis ce lundi matin devant la cour d’appel de Liège.