C’est officiel: Liege Airport va lancer une étude d’incidences pour son nouveau permis d’environnement

Une réunion d’information sera organisée dans les prochaines semaines. L’actuel permis d’environnement couvre en effet les activités de l’aéroport jusqu’au 2 janvier 2023 et sa procédure de renouvellement impose une étude préalable des incidences environnementales.

C’est officiel: Liege Airport va lancer une étude d’incidences pour son nouveau permis d’environnement
Toutes les communes du plan de développement à long terme de l’aéroport sont concernées, précise Liège Airport. ©BELGA

C’était dans l’air, c’est désormais officiel: Liege Airport va lancer une étude d’incidences pour son nouveau permis d’environnement. L’actuel couvre en effet les activités de l’aéroport jusqu’au 2 janvier 2023 et sa procédure de renouvellement impose une étude préalable des incidences environnementales.

Un marché public avait été lancé en ce sens en décembre dernier afin de choisir le bureau d’études, que le CA de l’aéroport a désigné vendredi.

Une réunion d’information du public sera organisée dans les prochaines semaines. Elle marquera alors le début de l’étude, dont la durée est estimée à environ 12 mois.

Toutes les communes du plan de développement à long terme de l’aéroport sont concernées, précise Liège Airport.

LIRE AUSSI Liège n'ira pas en justice contre Liege Airport

L’étude d’incidences vise notamment à identifier et ré-évaluer les effets de l’exploitation et du développement économique de l’aéroport sur l’environnement et de proposer des mesures visant à éviter ou à réduire les effets négatifs importants sur l’environnement dans une optique d’équilibre entre le développement économique et les impacts environnementaux, détaille Liège Airport.

Son contenu est en outre complété par une analyse approfondie (liste est non exhaustive) de l’intégration du projet au site bâti et non bâti et à l’environnement humain; de la problématique des nuisances sonores et des vibrations; la problématique de la pollution atmosphérique; la problématique du traitement des eaux de surface et souterraines: nature des rejets, évacuation, débits, risques de pollution; la problématique de la gestion du milieu biologique: cartographie des habitats d’espèces animales et localisation des espèces végétales rares et/ou protégées; les impacts économiques directs et indirects.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...