Le coup d’Olivier dans le rétro

Sa plus belle victoire, Olivier l’a signée à Verviers. Mais c’est son succès sur les 4 Cimes qui lui a offert le plus de renommée, «car il y a beaucoup de néerlandophones».

P.L.
Le coup d’Olivier dans le rétro
Verviers, Oli en tête en 2013. ©imagesports.be

À l’aise sur asphalte et sur trail, le coureur pose un regard sur l’évolution des disciplines. «En trail, on est dans une course à l’épreuve la plus difficile. Je le regrette. Lorsqu’on va aux Lucioles, on y va pour avoir mal. Mais beaucoup ont imité les Lucioles sur des distances plus longues. À vous faire grimper un talus d’autoroute pour redescendre aussitôt. Moi, marcher dans les côtes… OK dans la montagne lorsqu’il n’y a plus de jus, mais pas pour aller à quatre pattes dans un talus. Une côte doit pouvoir se courir. La recherche des talus, j’adhère moins.»