Nouvelle campagne de «Ça balance»

«Ça balance» a de nouveau branché le secteur, aux Francofolies. Normal, ce programme d’accompagnement musical lancé par le député provincial-président en charge de la Culture et organisé par Liège Province Culture avait sept de ses «protégés» à l’affiche de différentes scènes.

Jean-Louis Rensonnet
Nouvelle campagne de «Ça balance»
Lylac et ses chansons de «The Buffalo Spirit» ont emmené la grande salle du Casino au voyage, au grand air de la montagne, de la nature, à l’ouest ou ailleurs… ©ÉdA Jean-Louis RENSONNET

Mais là n’est plus aujourd’hui l’essentiel mais dans le nouvel appel qui a été lancé samedi aux artistes devant une importante assemblée de pros, de décideurs, de communicants ou de médias au Casino de Spa. C’est ainsi que Luc Gilard, le député provincial-président, «novice dans cette vieille aventure», a affirmé sa volonté «de perpétuer les 17 ans de Ça balance» qui ont déjà permis de soutenir, d’accompagner, «plus de 200 artistes». Et de mettre en exergue que «ceux qui passent par Ça balance s’en félicitent souvent car cela leur permet de grandir, peut-être d’en vivre… et d’éviter les écueils de ceux qui vivent de leur art». D’où, à tous les niveaux, «en cette terre foisonnante de richesses culturelles», de l’Opéra Royal de Liège aux artistes désireux d’émerger, en passant par les centres culturels et les festivals, la volonté de «poursuivre le chemin tracé par son prédécesseur». D’où ce «nouvel appel aux artistes jusqu’au 1er septembre» à postuler devant un jury avec «uniquement des compositions originales» afin de décrocher «un accompagnement complet et gratuit». De quoi aussi s’ouvrir des portes internationales dans la francophonie, Olivier Nicoloff, l’ambassadeur du Canada en Belgique, par exemple, étant au premier rang de l’audience pour applaudir les performances de Lylac et KùzyLarsen à cette rencontre empreinte de saveurs musicales…