Les «Parapluies» plutôt que les «Demoiselles»

Jacques Demy, c’est Les parapluies de Cherbourg mais aussi Les demoiselles de Rochefort, une «vraie» comédie musicale. «Les deux étaient dans l’air, nous confie Patrick Leterme, la différence c’est que les Parapluies c’est entièrement musical.

Et puis, dans les Demoiselles, quand on danse et chante, tout le monde le fait, c’est un moment du film. Dans les Parapluies, s’il y a de la danse, c’est réel, c’est parce que l’intrigue veut que les héros dansent.»