Que renferme cette capsule enterrée jusqu’en 2030 au Sart Tilman?

Une capsule baptisée «Démocratie 2030» a été enterrée sur le campus universitaire du Sart Tilman. Son contenu ne sera dévoilé qu’en 2030, lorsqu’elle sera déterrée.

Benjamin Hermann

«Démocratie 2030»: l’appellation de la capsule temporelle placée sous terre ce jeudi à Liège en dit déjà long. À l’occasion de ses 200 ans d’existence, l’Université de Liège a entamé une période de 18 mois d’événements et célébrations par une action toute symbolique.

Cette capsule renferme en fait un contenu écrit, en version papier et en version numérisée. Des étudiants âgés de 20 ans la déterreront et découvriront son contenu en 2030. En attendant, tout est secret.

Le contenu de cette capsule a été élaboré par des étudiants en Géographie et en Sciences politiques, suivant le cours «Méthode de prospective et d’analyse stratégique» du Professeur Sébastien Brunet.

Six groupes de quinze étudiants ont élaboré des scénarios, imaginant de quelle manière notre monde allait évoluer ces prochaines années. Cette démarche heuristique a abouti sur trois visions: une positive, une neutre et une des plus négatives. De l’utopie à la dystopie, les étudiants ont laissé libre cours à leur imagination, tout en se basant sur des critères plausibles, en conservant une rigueur scientifique.

Ces mêmes étudiants, dans treize ans, viendront à la rencontre des étudiants du futur pour déterrer la capsule avec eux. Tout l’intérêt consistera alors à analyser les prévisions de 2017, dans le monde de 2030, qui sera sans doute déjà bien différent.