Dieudonné conteste sa condamnation à 2 mois de prison à Liège

Condamné en janvier à 2 mois de prison ferme pour avoir tenu des propos antisémites et révisionnistes à Herstal, l’humoriste français estime que «la motivation de la cour d’appel de Liège n’est pas correcte»

Dieudonné conteste sa condamnation à 2 mois de prison à Liège

L’humoriste français controversé Dieudonné a introduit un pourvoi en cassation le 2 février dernier, par l’intermédiaire de ses conseils, Me Henri Laquay et Me Sébastien Courtoy, contre un arrêt de la cour d’appel de Liège du 20 janvier dernier. Cet arrêt le condamne à 2 mois de prison ferme pour avoir tenu des propos antisémites et révisionnistes lors d’un spectacle à Herstal en mars 2012.

«Nous avons décidé d’introduire un pourvoi en cassation car nous estimons que la motivation de la cour d’appel de Liège n’est pas correcte», a affirmé à l’agence Belga Me Henri Laquay, l’un des conseils de Dieudonné.

L’affaire n’a pas encore été fixée devant la cour de cassation.

Le 20 janvier dernier, la cour d’appel de Liège a condamné Dieudonné à une peine de 2 mois de prison ferme et à une amende de 9 000€ pour avoir tenu des propos antisémites et révisionnistes lors d’un spectacle donné à Herstal le 14 mars 2012.

Dieudonné devait répondre de différentes préventions relatives à de l’incitation à la haine ainsi qu’à la tenue et à la diffusion de propos discriminatoires, antisémites, négationnistes et révisionnistes lors de son spectacle à Herstal. Cette représentation avait été organisée par le comité de jeunes de Bressoux-Droixhe et avait rassemblé 1 100 personnes.