L'ULg crée le premier observatoire au monde des migrations environnementales

L'Université de Liège (ULg) a procédé au lancement, jeudi, de l'Observatoire Hugo, première structure de recherche et d'enseignement au monde spécifiquement dédiée à l'étude des migrations environnementales. Cet événement s'inscrit dans le cadre de l'organisation de la conférence internationale Hugo, qui réunit en Cité ardente du 3 au 5 novembre près de 300 chercheurs et spécialistes internationaux autour de la thématique des migrants environnementaux.

L'Observatoire Hugo, du nom du professeur Graeme Hugo (1946-2015), pionnier dans l'étude des migrations environnementales, est, selon l'ULg, une structure de recherche unique au monde dédiée spécifiquement à l'étude des changements environnementaux et des migrations.