Les élèves liégeois très marqués: «Ce qui s’est passé à Paris nous choque»

Comme dans de nombreuses écoles, une minute de silence a été observée ce midi au Collège Saint-Barthélemy de Liège. Rencontre avec des élèves de rhéto, très marqués par l’actualité.

Benjamin Hermann

Observer une minute de silence, ouvrir le dialogue, parler des récents événements: voilà des consignes qui auront été respectées dans un très grand nombre d’écoles du pays, ce midi. La ministre de l’Éducation Joëlle Milquet a même fait parvenir une circulaire aux établissements, de manière à ce qu’ils s’associent aux actions de solidarité organisées suite aux attentats de Paris.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.