Le groupe liégeois CMI explose grâce à l'armement: voici un simulateur de combat

CMI devient la plus grosse société en région liégeoise, avec 1,4 milliard d’euros de commandes en 2014. Grâce notammentà son secteur défense.

Benjamin Hermann
Le groupe liégeois CMI explose grâce à l'armement: voici un simulateur de combat
CMI Defence (3).JPG ©ÉdA Hermann

On a pour habitude de brosser un tableau morose de l'activité industrielle en région liégeoise. CMI (Cockerill Maintenance & Ingénierie), dont le siège se trouve à Seraing, vient de présenter ses chiffres 2014, «année de tous les records», selon le patron du groupe, Bernard Serin. Après avoir subi la crise de 2008 et essuyé la mort progressive de l'un de ses partenaires privilégiés, la sidérurgie liégeoise, cet héritier du groupe Cockerill annonce avoir constitué un carnet de commandes de 1,44 milliard d'euros en 2014. «C'est un record historique», bien plus qu'en 2013 (556 milliards) et de loin le meilleur résultat depuis le rachat du groupe, en 2002, par le même Bernard Serin et l'autre actionnaire de poids, Pierre Meyers.